Résumé (et photos) du Championnat de France 2015

Dsc06738Il y a deux semaines s'est tenu à Colmar le Championnat de France de Shogi, à l'occasion du 21ème tournoi Open de Colmar, en la présence de Teruichi Aono 9-dan. Un tournoi plein de surprises comme vous allez pouvoir le découvrir...

Img 1803Pour cette 21ème édition, l'Association Shogi d'Alsace eût l'honneur et le plaisir d'à la fois accueillir plus de 50 participants, un record pour Colmar en la matière, et un très grand joueur professionnel de shogi, Teruichi Aono 9-dan.G

Célèbre pour avoir été le premier à traduire certains de ses livres du Japonais vers l'Anglais dans les années 80 ("Guide to Shogi Openings" et "Better moves for better shogi"), Aono senseï est aujourd'hui membre de la direction de la Fédération Japonaise et continue son activité de joueur professionnel du haut de ses 62 ans. Ce fut d'ailleurs un bel exploit de sa part de participer à cet évènement, quand on sait qu'il devait affronter 3 jours plus tard Hatakehama Naruyuki 7-dan dans le cadre du plus important des tournois pros, le Juni sen.
Cela n'empêcha pas du tout Aono senseï de contribuer majoritairement à l'animation du tournoi par l'exécution d'au moins 55 parties simultanées, la proposition d'un tsume sur lequel nous reviendrons, et le commentaire de la finale du Championnat de France.

 

Img 1812L'autre évènement phare de ce tournoi fut la tenue du Championnat de France 2015 de Shogi, rassemblant les 16 meilleurs joueurs Français présents dans un système à élimination directe. Tout le monde s'attendait à une finale entre Anh Tuan NGuyen 2-dan et Jean Fortin 4-dan, les deux favoris du tournoi. Mais c'est Gilles Ruin 2-kyu qui parvint à éliminer Anh Tuan dès les quarts de finale pour se hisser jusqu'à la finale. Face au mur que pouvait représenter Jean Fortin, quadruple champion d'Europe et finaliste du dernier International Shogi Forum, le chances de Gilles étaient minces et beaucoup estimaient la partie jouée d'avance. C'est alors que la seconde surprise du tournoi survint, voyant la victoire méritée de Gilles, et commentée par Aono senseï de la manière suivante: "au Japon, jamais un 2-kyu n'aurait joué un tel coup!".

 

Dsc00912Mais ce tournoi, ce fut d'abord et avant tout plus de 50 joueurs venus principalement de France et d'Allemagne, mais aussi du Royaume-Uni, d'Espagne (enfin, du Royaume-Uni aussi en fait), et du Japon (en réalité de Paris) pour partager ce moment traditionnel de jeu et de convivialité. Au total, plus de 800 parties furent jouées durant ce week-end, sous l'oeil attentif de quelques curieux dont un connaisseur, Monsieur le Consul du Japon Kiyoshi Wada.

En matière d'activités en parallèle, le Dobutsu Shogi eut toujours autant de succès auprès des plus (ou moins) jeunes. Mais c'est surtout un tsume shogi particulièrement retord, proposé par Aono senseï qui en fit réfléchir plus d'un. Il s'agissait en fait d'un "Daïdo Tsume": des tsume shogi d'apparence simple mais en fait très compliqués utilisés par des rabatteurs de rue pour gagner de l'argent sur le dos de naïfs comme le font chez nous aujourd'hui les rois du bonneteau. Le principe est que le joueur doit payer une certaine somme par coup joué sur le plateau pour remporter la mise. Dans notre cas, il fallait en réalité 29 coups pour arriver au mat!

Les résultats des tournois se présentèrent comme suit:

Dsc00938Championnat de France
1- Gilles Ruin
2- Jean Fortin
3- Christophe Weimann

 

 

Dsc00940Open de Colmar
1- Hirotaka Imanishi
2- Gilles Ruin
3- Jean Fortin

 

 

Meilleur débutant: Bilal DardourDsc00947

 

 

 

 

Meilleure féminine: Annaëlle BriffaudDsc00944

 

 

 

 

Meilleur jeune: Emil KrziwaniaDsc00946

 

Tous les résultats en page tournoi et sur le site de l'ASA.

est championnat_de_france teruichi_aono colmar alsace shogi joueurs_pros tournoi